Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Aménagement du temps de travail

En tant que bénévole engagés dans une association, tu donnes du temps et de l’énergie au service d’un projet. Cet engagement fort te donnes accès à certains droits. Tu trouveras sur cette page un récapitulatif et des liens vers des fiches techniques concernant les droits dont tu peux disposer en tant que bénévole.

  

Le congé de représentation :

Cadre :

Les réunions d’instance et de représentation des associations dans lesquelles s’engagent les bénévoles ont souvent lieu en journée sur les heures salariées. Pour répondre à cette problématique un congé de représentation a été instauré. L’employeur est tenu d’accorder au salarié membre d’une association et désigné comme représentant, le temps nécessaire pour participer aux réunions dans la limite de 9 jours par an sauf s’il considère que cela peut porter préjudice au bon fonctionnement de l’entreprise.

Chaque ministère publie par arrêté la liste des instances ouvrant droit au congés de représentation.

Démarches et modalités

Le salarié doit faire la demande pour ce congé auprès de son employeur et au délégué départemental à la vie associative de son département

Le salarié perçoit une indemnité compensatrice identique à celle versée aux conseillers de prud’hommes, soit actuellement 7,10 € de l’heure. L’employeur peut bien entendu décider de maintenir la rémunération totale du salarié ou partiel au-delà de ce minima.

Pour obtenir l’indemnité, le salarié doit demander à son employeur une attestation indiquant qu’il a subi une retenue sur son salaire. Celle-ci est à transmettre à l’administration qui l’a convoqué.

Pour le mouvement :

Qui ? : Administrateurs, cadres régionaux et nationaux.

Pour quoi ? : Participation aux jurys BAFA/BAFD, participation aux réunions des réseaux JEP (CRAJEP…)…

Références juridiques: code du Travail art L.3142-51 à 55, D1423-59 et art R3142-27 à 34 et (1) loi n° 2001-624 du 17 juillet 2001 portant diverses dispositions d’ordre social, éducatif et culturel  art. 9 et 10.

 

La réduction du temps de travail :

Cadre

De nombreux salariés détiennent des responsabilités au sein d’associations. Concilier cet engagement et la vie professionnelle est parfois compliqué. Le législateur a prévu que les accords RTT peuvent comporter des dispositions particulières applicables aux salariés qui exercent des responsabilités à titre bénévole au sein des associations.

Ces clauses spécifiques peuvent notamment porter sur les points suivants :

  • L’Aménagement des délais de prévenances applicable en cas de changement d’horaires de travail ou de jours de repos RTT
  • Les actions de formation
  • La prise de 5 jours de repos
  • Le déroulement de carrière

Démarche  et modalités:

Ainsi dans le cas où l’entreprise choisit de réduire sa durée de travail par l’attribution de jours de congés, l’accord peut prévoir des modalités particulières pour les salariés exerçant une activité bénévole (possibilité de regrouper ces jours, fixation de ces jours, délai de prévenance plus important)

Pour le mouvement :

Qui : Administrateur, cadre régionaux et nationaux

Quoi ? : Cette disposition particulière peut entre-autre permettre par exemple de demander une gestion particulière des RTT, les regrouper pour pouvoir faire une action de formation par exemple…

 

Le congé cadre jeunesse

Ce congé existe sous deux formes

Pour les Agents de l’état, des collectivités territoriales et des établissements hospitaliers

Cadre :

Les statuts de la fonction publique de l’Etat prévoient qu’un congé de six jours ouvrables par an est accordé aux fonctionnaires de moins de 25 ans qui en font la demande. Ce congé permet aux fonctionnaires de participer aux activités des organisations de jeunesse et d’éducation populaire (entre-autre) légalement constituées et destinées à favoriser la préparation, la formation ou le perfectionnement de cadres et animateurs

Démarche  et modalités:

La demande de congés doit être adressée au chef de service 30 jours à l’avance. Le congé est accordé sous réserve de nécessité de service.

Durant le congé le salarié ne perçoit pas de rémunération excepté les retenues légales pour la retraite et sécurité sociale. De manière exceptionnelle un agent de plus de 25 peut bénéficier une seule fois de congé cadre jeunesse

Pour les employés du secteur privé

Cadre :

Le congé cadre jeunesse prévoit la possibilité pour un salarié de moins de 25 ans d’obtenir un congé de six jours ouvrables par an  afin de se former comme cadres et animateurs.

La durée du congé correspond à une période de travail effectif pour le calcul des congés payé. Ce congé est un droit et ne peut être refusé par l’employeur, mais peut être différé en raison de contrainte de travail.

Démarche  et modalités:

La demande de congés doit être adressée au chef de service 30 jours à l’avance et préciser la date, la durée et l’organisme responsable du stage. De manière exceptionnelle un agent de plus de 25 peut bénéficier une seule fois de congé cadre jeunesse sous réserve de justifier de 3 ans d’engagement dans un encadrement dans les associations dont la liste a été établie. Une attestation doit être délivrée par la DDCS et présentée avec la demande

Pour le mouvement :

Qui ; Tous les bénévoles

Quoi ? : Participation à des actions de formation type BAFA-BAFD, ou formation spécifique agréeedans le cadre du FDVA ou de la formation professionnelle.

Références juridiques: diverses dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l’État, à la fonction publique hospitalière, des départements et des communes et des établissements publics.