" />

Cérémonie de ravivage de la flamme du soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe

Invités par la Fédération Protestante de France, des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France se sont retrouvés pour le ravivage de la Flamme au côté d’autres associations du Scoutisme Protestant le jeudi 3 novembre. Lors de cette cérémonie le Pasteur François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France, s’est exprimé sur « Protestants 2017, 500 ans de Réformes, vivre la fraternité ».

Geste citoyen et devoir de mémoire

Les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France ont répondu présent à cette cérémonie y voyant un geste de citoyenneté et de transmission du devoir de mémoire aux plus jeunes. L’association accompagne les jeunes à devenir des citoyens engagés dans la société, cette cérémonie est l’occasion pour les jeunes scouts, de témoigner de leur volonté d’entrer dans la communauté de citoyens dont ils seront bientôt les forces vives. Ainsi, ils ont participé activement à la cérémonie puisque ce sont des louvettes des EEUdF de  Bois-Colombe qui ont eu l’honneur de raviver la flamme avec le glaive.

Le tombeau du Soldat inconnu

Après la signature de l’Armistice à Rethondes (Oise) le 11 novembre 1918, la France entame une longue période de deuil : 1,4 million de soldats sont morts ou disparus, 3,6 millions sont blessés, plus de 500 000 ont été faits prisonniers. Les corps des soldats sont rassemblés et inhumés dans des cimetières militaires et des nécropoles nationales, comme Notre-Dame-de-Lorette (Pas-de-Calais) ou Douaumont (Meuse).  Toutes les communes élèvent des monuments aux Morts.

Le 10 novembre 1920, le soldat Auguste Thin, fils d’un combattant « Mort pour la France », est choisi pour désigner « le Soldat inconnu ». Le 11 novembre 1920, après une cérémonie émouvante au Panthéon, ce cercueil est déposé dans l’une des salles de l’Arc de Triomphe aménagée en chapelle ardente. Le 28 janvier 1921, Le « Soldat inconnu » est inhumé dans un caveau sous l’arche principale face aux Champs-Élysées. Afin d’éviter que le tombeau du Soldat inconnu ne sombre dans l’oubli, le journaliste Gabriel Boissy suggère en 1923 qu’une Flamme du Souvenir veille nuit et jour sur la tombe sacrée. Pour en savoir plus sur « Le tombeau du Soldat inconnu » .

Chaque année, la communauté protestante se réunit pour honorer les combattants français et alliés tombés au champ d’honneur en participant à la cérémonie du ravivage de la flamme (protestant.org) .