Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Erasmus : « Le scoutisme offre une autre porte d’entrée »

Le programme Erascout est un réseau virtuel qui permet de faciliter la mise en contact d’étudiants qui sont scouts et vont étudier ailleurs en Europe. Témoignage d’Elsa qui a découvert le scoutisme en Suède.

Pour sa troisième année de licence en géographie, Elsa Dubos, 22 ans, est partie à Stockholm. Membre des Éclaireuses et Éclaireurs unionistes de France, elle souhaitait pouvoir rejoindre un groupe de scouts en Suède.

erascout

Comment êtes-vous entré en contact avec un groupe ?

J’ai contacté les scouts suédois. Ils m’ont répondu qu’ils attendaient que je sois installée pour me donner les contacts. Sur place, j’ai été accueillie par un étudiant suédois venu étudier à Bordeaux l’année précédente. Au moment où j’allais écrire aux scouts suédois, je suis tombée sur un groupe par hasard en faisant mes courses. Je suis allée les voir pour leur dire que j’étais scoute en France, et j’ai pu participer à leurs activités. Ils se rassemblaient tous les jeudis soir, par tranche d’âge. C’est un groupe du mouvement ecumenia, un mouvement de scoutisme suédois proche de l’Église protestante. Les activités ont lieu dans les locaux de l’Église. Étant parent d’une enfant du groupe, le pasteur était souvent là, très impliqué. Et pour Noël, j’ai assisté aux traditionnelles fêtes suédoises.

Qu’est-ce que vous avez fait avec le groupe ?

J’étais surtout observatrice, car la langue est une barrière compliquée à dépasser. Les enfants parlent entre eux, ils ne vont pas se mettre à parler en anglais seulement pour moi ! Les animateurs parlaient anglais, l’un était même français. Le fonctionnement est un peu différent, car ils se réunissent toutes les semaines pendant deux heures. Mais le contenu des activités est très similaire : travail du bois, des nœuds, des feux de camps, formation aux premiers secours… De temps en temps, ils avaient une sortie le samedi, où ils faisaient des jeux, des activités comme du kayak ou du patin à glace. J’ai organisé une correspondance avec mon groupe de mousses de Bordeaux (les marins en branche cadette 8-12 ans). J’ai fait une présentation aux Suédois du camp et du projet, avec des vidéos. Et je leur ai demandé d’écrire des lettres et des dessins que j’ai amenés en France. Les mousses de Bordeaux ont répondu. Avant de partir, j’ai aussi rencontré un groupe de scouts marins, par hasard. J’ai vu leur uniforme et leurs bateaux. J’ai été les voir et leur dire que moi aussi j’étais scoute et marin ! Ils m’ont invitée à naviguer avec eux. Lire la suite du témoignage d’Elsa sur le site de Réforme


D'autres articles à découvrir

erascout
Erascout : le programme qui te permet de transmettre tes valeurs scoutes durant ton séjour à l’étranger !

Le programme Erascout est un réseau virtuel qui permet de faciliter la mise en contact d’étudiants qui sont […]






IMG_6007_Copier_
Erascout : projet d’animation à l’étranger

Le programme Erascout est un réseau virtuel qui permet de faciliter la mise en contact d’étudiants qui sont […]