" />

Le scoutisme, une activité de plein air pour les petits et les grands

Région Nord

Sortir, jouer, rencontrer des amis, vivre en équipe, apprendre l’autonomie… Le scoutisme, c’est tout ça et bien plus encore. Tout au long de l’année, petits et grands se retrouvent chaque mois pour vivre des activités scoutes : jeux, campisme, découverte de la nature et vie quotidienne. Ils apprennent à vivre avec les autres, à prendre des responsabilités dans une équipe et à avoir confiance en eux. Ils se préparent également pour le point d’orgue de l’année : le camp d’été.

Le scoutisme, une question de valeurs

Le scoutisme, c’est aussi et avant tout une question de valeurs. Chaque année, au sein des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes, des milliers de jeunes (et moins jeunes!) inventent, construisent, échangent, jouent, se forment, rêvent et avant tout s’engagent pour que le monde devienne meilleur, plus solidaire, plus fraternel et plus soucieux de son environnement. Nous les accompagnons pour leur offrir un espace de liberté, d’ouverture d’esprit et d’ouverture sur le monde qui les entoure.

« Depuis l’âge de 8 ans, le scoutisme m’a forgé une colonne vertébrale, d’amis et de valeurs, qui forme l’essence de ma personnalité. Les amitiés que j’ai nouées aux EEUdF sont des relations fortes qui ont grandi au travers de la vie en équipe, du centrisme et de la vie dans la nature. Le scoutisme m’a également apporté des valeurs qui guident mon action en tant que citoyen mais aussi en tant que professionnel: la tolérance, la foi en l’être humain, le droit qu’à chacun de se tromper, mais aussi le respect de notre environnement et de notre planète. », Pierre Msika, président des Éclaireurs et Éclaireuses Unioniste de France.

Le camp d’été, un moment pour vivre-ensemble dans la nature

« Vivre trois semaines sans télé ou sans notre smartphone, ça nous prouve que l’on n’en a pas besoin pour s’éclater avec nos copains », Hugo, 11 ans.

Le camp est l’activité phare de la proposition éducative du Mouvement. Vécu en unité, meute ou équipe aînée, il vient concrétiser une année souvent riche en activités. Il a lieu pendant l’été, sur une période de deux à trois semaines en France ou à l’étranger. Sur place les enfants s’installent, fabriquent leurs lieux de vie et plantent la tente ! Les journées sont rythmées par des animations, jeux, travaux manuels, actions de solidarité ou encore des activités exceptionnelles comme l’exploration (randonnée sur deux ou trois jours, avec des responsables en branche cadette (8-12 ans) et en équipe autonome en branche moyenne (12-16 ans)). Au-delà de ces animations les enfants sont impliqués dans la gestion de leur vie quotidienne (repas, hygiène, services d’eau ou de bois…).

« Mon fils a grandi en maturité, pris de l’autonomie, accepté de vivre simplement sans tout le confort de la vie citadine. Je crois aussi qu’il découvre petit à petit qu’on peut en s’organisant et en s’investissant à plusieurs, changer l’espace où l’on vit, le monde dans lequel on est.. il est joyeux à l’idée de passer des moments avec ses amis et ses responsables. C’est vraiment un moment qu’il attend avec impatience… » , Étienne, papa de Rémi, 15 ans.

Ces camps sont construits autour de projets pédagogiques qui permettent de concrétiser notre ambition éducative et de faire vivre des moments forts aux enfants qui nous sont confiés. Il s’agit là d’un véritable engagement de nos responsables qui viennent animer ces camps bénévolement.

Des bénévoles engagés pour les plus jeunes

Aux EEUdF, ce sont plus de 1500 bénévoles qui s’engagent toute l’année pour faire vivre le scoutisme aux jeunes. En tant qu’éducateurs, les responsables (animateurs) sont les premiers en charge de cette responsabilité. Pour les aider dans leur mission, ils peuvent compter sur la méthode scoute unioniste et sur le soutien de leur équipe régionale et de leur groupe locale. Pour devenir responsables aux éclaireurs unionistes, il faut avant tout : se former. Les formations comme le BAFA ou le BAFD, proposées par les EEUdF, permettent aux adhérents d’acquérir des compétences comme l’animation, le management ou encore la gestion de projets. Ces compétences acquises sont des plus-values à valoriser dans leur vie professionnelle et personnelle.

À découvrir l’article du Nouvel Obs : Être scout est l’une des meilleurs choses qui me soient arrivés

Et la religion dans tout ça ?

Ouvert à tous et toutes sans distinction d’appartenance religieuse, sociale, politique, le scoutisme unioniste représente une méthode d’éducation complémentaire à la famille et à l’école et vise un épanouissement complet de la personnalité de chacun. La dimension spirituelle est vécue dans l’association à travers des moments d’animations. Ces moments spirituels sont animés à partir de textes bibliques qui permettent à chacun de s’interroger, d’échanger, de témoigner de ses convictions tout en respectant celles des autres.

« Je sais que nous croyons aux mêmes valeurs : que l’autre, quel qu’il soit et d’où qu’il vienne est une richesse, et non pas une menace, que la diversité des gens, des origines des religions est une extraordinaire force. Que la tâche ne nous fait pas peur, que nous ne rechignions pas face à l’effort. Que lorsque nous voyons la montagne, nous sommes prêts à la gravir pour voir le lever de soleil de l’autre côté. », Elsa Bouneau, présidente du Scoutisme Français.

Pour vivre l’aventure scoute, trouvez le groupe local le plus proche de chez vous !