" />

« Faire grandir l’association dans toutes ses dimensions »

maxime-jean

Maxime Jean a rejoint depuis peu l’équipe nationale en tant qu’animateur développement. Il a une licence en relations internationales et un master en géopolitique. Le terrain l’a toujours interpellé, que ce soit dans son parcours unioniste, dans ses études, mais aussi et surtout dans sa nouvelle fonction aux EEUdF. Maxime a un parcours unioniste complet puisqu’il a été louveteau, éclaireur, aîné, puis responsable, équipier régional de branche aînée ou encore délégué d’Assemblée Générale !

En cette rentrée 2016, Maxime à bien voulu nous en dire davantage sur les projets de développement de l’association :

La minute « développement »

Après être allé à la rencontre des 14 régions unionistes, c’est avec plaisir que je vous écris ces quelques mots afin de vous dresser un état des lieux général du développement de l’association.
Lors de mon tour des régions, j’ai pu remarquer des régions à plusieurs vitesses dans la mise en place de la stratégie de croissance 2015-2020 avec notamment des régions en difficulté quant au recrutement de leurs responsables et cadres.
Un besoin d’accompagnement, de conseils et de stratégie s’est révélé lors des différentes rencontres avec les coordos.

dev-article

L’état des lieux chiffré nous apprend également la difficulté que cela représente de faire vivre la branche aînée dans certaines régions. En effet, sur 106 groupes locaux, il n’y a que 60 branches aînées. Enfin sur ces 106 groupes seuls 48 correspondent aux attentes du Mouvement en termes de participants dans chaque branche (25 louveteaux, 25 éclais, une dizaine d’aînées, 10 responsables et 3 cadres).

Un plan d’action national pour le recrutement de responsable et de cadre vient donc d’être lancé avec la création du livret recrutement !

Mes principales missions en tant qu’animateur développement :

  • Mobilisation d’un réseau de bénévoles formé au développement
  • Soutien aux les régions dans la mise en œuvre des activités (Activité spécifique, consolidation de groupe, conseils),
  • Proposer des formations sur  « comment être ambassadeur du Mouvement, »
  • Communiquer sur le développement
  • Accompagnement à  la création de nouveaux groupes.

Pour rappel, l’objectif du développement est de faire grandir l’association dans toutes ses dimensions, de façon équilibrée et proportionnée ce qui nécessite une mobilisation et une implication de toutes les parties prenantes de l’association.

N’oublions pas que représenter le scoutisme à l’extérieur, agir en tant que scout dans le cadre d’évènements citoyen, c’est toujours faire du scoutisme !

Maxime Jean, animateur développement