Le développement : et si c’était maintenant ?

Capture d’écran 2017-03-30 à 12.26.52

« Si un jour on m’avait dit que je viendrais à un rassemblement scout, j’aurai souri… extrait du discours de François Hollande lors du lancement Roverway à Paris. Cet évènement, qui a rassemblé plus de 6 000 aînés de toute l’Europe, a donné de la voix aux valeurs du Scoutisme auprès du grand public. Rappelons également que les EEUdF se sont aussi fait remarquer lors de la COP21 par leur engagement. Nous sommes convaincus que la méthode scoute et ses valeurs pourraient profiter au plus grand nombre. Il nous appartient collectivement de promouvoir, diffuser, parler du scoutisme, en somme… de nous développer! »

UNE VISION RÉALISTE DE L’ASSOCIATION : ENTRE OPPORTUNITÉ ET FAIBLESSE

Notre Association, centenaire, a évolué au gré des tendances sociétales tout en suivant des textes de références qui tentent de répondre aux défis de notre temps. Elle ne cesse de se questionner sur l’environnement, l’éducation à la paix, la spiritualité. Notre projet éducatif a le souci de former des jeunes libres de leurs choix et est vécu chaque année par plus de 6 000 personnes dans toute la France.

Des défis restent néanmoins à soulever comme notre branche ainée qui peine à décoller malgré la pertinence pédagogique proposée. Certains groupes locaux nécessitent également un accompagnement particulier afin de se consolider et de faire vivre le projet éducatif du mouvement. De plus, la vision structurelle du développement repose sur la gestion de nos ressources humaines bénévoles : recruter, fidéliser, soutenir, former et reconnaître les bénévoles sont nos enjeux actuels et futurs. Créons à tous les échelons de l’association un environnement favorable à l’épanouissement en écoutant les besoins, en proposant d’évoluer, et en développant chacun des compétences, pour chacun et également au service de l’Association !

Restons donc optimistes, car des opportunités impulsées par des initiatives locales voient le jour, et malgré une croissance timide mais réelle, notre proposition éducative et notre méthode restent « tendance ». Les parents, »partenaires éducatifs », l’État, l’Éducation Populaire, le Scoutisme Français sans oublier notre partenaire l’Église Protestante Unie de France, nous font confiance pour relever le défi de la jeunesse.

AUGMENTONS NOTRE VISIBILITÉ !

Parler du Scoutisme n’est plus tabou! Une stratégie de communication a été déployée, des salariés et des bénévoles agissent actuellement et communiquent sur nos actions, tant en interne qu’à l’extérieur. N’ayons pas peur d’aller vers l’extérieur, de sortir de la forêt, de nous engager et de revendiquer notre expérience unioniste. Soyons fiers de notre ADN et de ses valeurs, d’agir et de témoigner, avec ou sans foulards !

Communiquer permet de se faire connaître, de fidéliser nos adhérents et bien sûr de recruter de nouveaux bénévoles. C’est aussi améliorer nos relations de partenariats avec les familles et les paroisses. Revendiquer et valoriser notre appartenance est important pour nos adhérents et nos partenaires, et c’est aussi une nécessité pour le développement de l’Association. Sachons transformer l’image du Scoutisme en France et osons mettre en avant notre projet. Tout le monde doit devenir ambassadeur du Mouvement et avoir l’audace de promouvoir l’expérience du Scoutisme Unioniste. Représenter le Scoutisme à l’extérieur, agir en tant que scout dans le cadre d’événements citoyens, c’est toujours faire du Scoutisme !

Développons nos ouvertures et nos partenariats !

Continuons et invitons nos partenaires naturels ou institutionnels à nos évènements locaux, régionaux ou nationaux, mais ques- tisonnons  nous également sur notre degré d’ouverture. Être ouvert, c’est également s’appuyer sur des partenaires, c’est s’engager ensemble dans un projet ou une aventure, c’est s’enrichir mutuellement des différences et des compétences de chacun, c’est se quitter en ayant mutuellement grandi de cette rencontre et être déterminés à en témoigner. Le partenariat est une des façons d’aller vers les autres, d’apprendre à les connaitre et à les comprendre, une des façons de vivre cette solidarité. Cet extrait de la stratégie de croissance en dit long sur la volonté de l’Association de développer de nouveaux partenariats. Concrètement, s’asso- cier sur le territoire avec d’autres acteurs de la jeunesse ou des acteurs thématiques (solidarité, environnement) est un levier d’action incroyable pour se développer. Développer nos ouvertures permet également de nous questionner et de faire évoluer nos pratiques afin de sans cesse répondre à notre rôle d’éducateur et au besoin social.

Le recrutement, et si c’était maintenant ?

Que ce soit dans une université, une paroisse, un forum des associations, une brocante, une mairie, un point jeunesse… il est nécessaire de préparer, d’organiser nos actions de recrute- ment de manière méthodique afin de les adapter au foyer de recrutement ciblé. L’action de recrutement peut se faire par une campagne de communication, par une rencontre directe ou par l’organisation d’une animation. Utilisons notre savoir-faire et notre savoir-être pour s’adapter à tous les publics possibles. L’argumentaire doit également être travaillé. Parlons de notre vécu et jouons sur l’émotion ! Rassurons les parents sur notre utilité publique, notre action éducative et reconnaissance au sein du plus grand mouvement de jeunesse au monde. Déjouons les pièges des clichés en les déconstruisant. Déclinons notre discours pour les jeunes adultes sur trois thèmes principaux, avec une formation de qualité (produit d’appel : BAFA), l’acquisition d’expériences valorisante sur un CV (argument de vente) et surtout un enrichissement personnel, une expérience humaine, des moments inoubliables, des rencontres et des amitiés en perspective (une offre alléchante). Bref, semer beaucoup, semer longtemps, s’inscrire sur son territoire, tel est le slogan du recrutement !

 

Capture d’écran 2017-03-28 à 11.42.36

 

« Parlez leur de votre engagement, parlez- leur de vos valeurs, parlez-leur de vos actes et vous leur donnez ce que vous avez de plus fort, c’est-à-dire la confiance» (extrait du discours de François Hollande lors du lancement de Roverway à Paris). Ayons confiance en notre capacité à développer : un développement concret et chiffré qui passe par la consolidation de nos groupes locaux sur le territoire, et qualitatif en témoignant de notre projet, de notre ambition éducative et politique. Comme disait Baden Powell « le bonheur ne vient pas à ceux qui l’attendent assis » ; pour la pérennité de notre Association, agissons dans nos fonctions pour le développement global du Mouvement.

Capture d’écran 2016-11-25 à 13.37.12