Camper en hiver

    Lien RO

  • Mouvement de scoutisme en marche vers les autres
  • Éduquons à l'écocitoyenneté

    Lien PAN

  • Éduquons par l'action

    Outils MSU

  • Vie en équipe
  • Démarche de projet

    Âges

  • Louvettes et louveteaux
  • Vieux loups
  • Éclaireuses et éclaireurs
  • Guilde
  • Aînés
  • Responsable et cadres

    Groupes

  • En sizaine en équipe
  • En meute en unité
  • En groupe local
  • En région
  • En stage de formation
  • Pour tout le mouvement

Les veillées devant la cheminée, c’est un peu surfait. Sachons profiter des temps froids pour poursuivre notre découverte de la nature et continuer d’animer des activités de plein air !

Particularités de cette action

Il est possible de camper en hiver, à condition d’être attentif à son environnement et aux contraintes qui en découlent.

Il ne s’agit que d’adapter son équipement et ses activités aux conditions climatiques.

Cette fiche est donc orientée vers les techniques de campisme mais se veut être une invitation à vivre en plein air, y compris en hiver. La nature est certes moins luxuriante qu’en été, mais les activités qu’elle offre sont toujours aussi nombreuses: n’hésitez plus !

Définitions / Informations

La sensation de froid vient principalement de trois sources:

– le vent, qui disperse les efforts du corps et les équipements qui maintiennent au chaud

– l’humidité, qui attaque les dispositifs permettant de se maintenir au chaud

– son propre corps, qui transpire et donc créée de l’humidité et qui privilégie la température de certaines de ses parties (cerveau, coeur, poumons) plutôt que d’autres (mains, pieds).

Renseignements complémentaires

cf les fiches techniques de la Toile scoute, très complètes:

https://www.latoilescoute.net/comment-camper-quand-il-fait-froid

https://www.latoilescoute.net/camper-par-tres-grand-froid

Marche à suivre

Plusieurs point d’attention sont à considérer:

– assurer la possibilité de se réchauffer (grand feu entretenu régulièrement, abri)

– l’hébergement: les tentes doivent être bien tendues, placées à la perpendiculaire du vent,rapprochées voire collées les unes aux autres, en bouchant la plupart des journées. On peut aussi isoler la tente du sol par du foin, de la paille ou du carton, qui protègeront de l’humidité (attention dans ce cas à changer l’isolant régulièrement en cas de séjour prolongé). On peut aussi chauffer la tente avant de s’y coucher en faisant un feu devant la porte, protégé par un panneau de bois qui réfléchit la chaleur en direction de la tente (à condition d’éteindre le feu avant de s’endormir)

-l’équipement: un bon duvet et son sac à viande, une couverture, un ou deux tapis de mousse individuels, un pyjama (pas la peine de dormir habillé: ça fait transpirer), des copines/copains à côté de qui on peut dormir serré.

– les vêtements: plutôt que d’empiler les couches, pricilégier les trois couches. Un vêtement près du corps pour protéger du vent et garantir une fine couche d’air chaud sur la peau, un bon pull ou polaire pour conserver la chaleur, un manteau imperméable et coupe-vent pour se protéger de l’humidité. Attention à ne pas conserver des vêtements dans lesquels on a transpiré. Bien protéger sa tête: le corps peut utiliser l’énergie économisée au maintien de sa température pour réchauffer nos menottes et petons.

– l’alimentation: prévoir des repas caloriques (le corps consomme beaucoup d’énergie pour maintenir sa température). Même froids, les repas permettent de se réchauffer du fait de l’énergie consommée au moment de la digestion (c’est la thermogénèse post-prandiale), mais c’est encore mieux s’ils sont chaud. Prévoir des recharges d’énergie: sucreries, chocolat, fruits secs.

Implication des enfants

Les enfants on tout intérêt à être informé-e-s des précautions à prendre en terme de vêtements, de comportements et d’équipements à préparer. Les responsables doivent être particulièrement attentifs à ce que les enfants n’adoptent pas de comportement contre-productifs (conserver ses vêtements de la journée pour dormir…).

Pourquoi ne pas rendre acteur les enfants des décisions à prendre pour se prémunir du froid?

Outils et astuces

Proposer régulièrement des boissons chaudes (on s’hydrate moins « naturellement ») quand il fait froid

prévoir du matos de couchage en rab’

éviter les activité où on reste assis par terre longtemps.

Vous devez être connecté pour mettre en place cette action. Se connecter

Vous devez être connecté pour mettre en place cette action. Se connecter