Les pistes des enfants – Au refuge des animaux

Durant l’explo, les enfants ont été accueillis au sanctuaire pour animaux « Big V Sanctuary », à côté de Châteauponsac. Jérôme et Miranda ont très gentiment fait visiter le refuge et raconté l’histoire des animaux qui y vivent. Voici ci-dessous les articles rédigés et les photos prises par les enfants dans le cadre de leurs pistes.

IMG_1932

IMG_1908


Un refuge pour animaux – Oscar et Simon

IMG_1933

Jérôme est végane et tient un refuge pour animaux. Au refuge, il y a différentes races de cochons, un paon, des vaches, six chiens, des chèvres, des poissons…

Il recueille des animaux qui allaient mourir : certains étaient blessés, un veau a par exemple été sauvé de la benne à ordures par une dame et Jérôme est allé le chercher pour l’accueillir au refuge. Un des cochons mord fort, mais heureusement il était endormi quand nous sommes venus. Jérôme et Miranda ont recueilli et nourri un pigeon à la patte cassée, qui ne veut plus les quitter maintenant. Parfois, des gens vident leurs étangs et Jérôme sauve les poissons qui étaient dedans. Il y a un étang où vivent ces poissons, ainsi que des ragondins, et les vaches viennent se laver dedans. Un chien du refuge était avant chien policier en Serbie. Le chien était trop vieux et les policiers l’ont abandonné. Jérôme et Miranda l’ont recueilli et il peut passer une bonne retraite au refuge.

Si vous passez par Châteauponsac, n’hésitez pas à passer au refuge/restaurant. Les chiens vous accueilleront avec un concert d’aboiements. Ce sera l’occasion de voir un cochon noir pour la 1ère fois, comme Simon, ou d’être très près d’autant d’animaux, ce qui n’était jamais arrivé avant à Oscar.

IMG_1759

 


Un refuge végétarien – Évariste et Joseph

 

IMG_1992

 

Jérôme, 45 ans, tient le refuge et restaurant Big V avec Miranda, son épouse et ses enfants dans un petit hameau à côté de Châteauponsac dans la Haute-Vienne.

Au refuge il y avait des ragondins, des cochons noirs et roses, des oies, des chevaux, des dindons, des chèvres, des poules, des chiens, des vaches, des veaux et des paons. Par exemple, il y avait une grosse truie qui faisait un peu peur, tous les autres cochons devaient la respecter. Il faut beaucoup d’argent pour nourrir autant d’animaux.

Le restaurant permet de gagner de l’argent pour soigner et nourrir les animaux qu’ils recueillent dans leur refuge. Ces animaux sont soit gravement blessés, soit (et) abandonnés par leurs propriétaires : un veau a par exemple été trouvé dans une benne à ordures.

Grâce au restaurant, il gagne environ 200€ par mois. Ce n’est pas assez pour nourrir autant d’animaux qu’il le souhaiterait (mais le refuge reçoit aussi des dons). Les clients du restaurant sont presque tous étrangers (il y a beaucoup d’Anglais en Haute-Vienne). Jérôme a exercé avant le métier de cuisinier, il le tient de son grand-père qui l’était aussi et qui lui a appris. Le restaurant est un peu particulier : c’est un restaurant végane, il y a tous les ingrédients d’origine végétale mais pas de poisson, viande, œufs, lait. Jérôme est végane pour protéger les animaux et la planète.

 

IMG_1946

 


Le refuge des animaux (une vie pas comme les autres) – Anouk et Barbara

 

IMG_1912

Nous avons rencontré Jérôme le 14 juillet 2018. Il travaille dans un refuge depuis 17 ans. Quant à sa femme, Miranda, elle y travaille depuis 21 ans. Il est passionné par les animaux et il a également beaucoup de chiens. Jérome a sauvé beaucoup d’animaux de l’abattoir ou de propriétaires négligents. Il a 58 animaux de toutes sortes, qui sont tous très mignons. Il n’envoie pas ses enfants à l’école, car il pense que ce n’est pas nécessaire et les autres enfants se moquaient d’eux parce qu’ils sont véganes (les enfants suivent l’école à la maison).

IMG_1931

IMG_1961