Laurie, une louvette devenue organisatrice du Congrès 2018

Laurie, son engagement dans le mouvement, son organisation et son poste d’intendante au Congrès.

Chez les EEUdF, j’ai suivi le schéma « classique » : de louvette à cheffe de camp. Actuellement équipière régionale branche moyenne en Aquitaine, j’avais envie de faire une pause. Selon moi, m’engager pour le Congrès 2018 est une bonne manière d’arrêter en beauté. Je me décrirais comme une personne enjouée, curieuse et qui aime partager. J’ai fait mes études dans différents domaines (laboratoire, animation, théâtre, social) et cela me sert chez les Éclaireur·se·s.

Pourquoi avoir choisi le poste d’intendante ? Quels sont les enjeux liés ?

J’ai vu passer les fiches de poste et celle-ci m’a intéressée. La nourriture dans notre société est un sujet qui m’intéresse car cela implique beaucoup sur les plans politique, environnemental et social. Etant Lot-et-Garonnaise, j’ai déjà des contacts dans la région. J’aime aussi faire à manger et veiller à mon mode de consommation. Je souhaite appliquer ces principes en gérant l’intendance du Congrès !

Un des quatre piliers de ce grand moment étant la simplicité volontaire*, nous tendrons le plus possible vers le zéro déchet tout en favorisant le bio, le local et le fait maison. Nous prévoirons des repas variés, tout en tenant compte des sensibilités et obligations alimentaires du plus grand nombre. ». L’enjeu est important car nous pourrions servir d’exemple et montrer que ce type d’initiative est faisable sur de grands événements.

La réflexion est en cours pour faire de notre mieux lors du Congrès. J’ai vécu, il y a peu, un moment très fort dans ce cadre. J’ai rencontré la personne qui gère l’intendance sur le village Emmaüs à Pau (un lieu utopique qui fonctionne en autonomie http://www.emmaus-lescar-pau.com ). Cela a été une expérience humaine très forte. J’en suis revenue avec plein de contacts précieux et d’idées à mettre en place.

Laurie

*faire au plus simple en consommant avec le moins d’impact possible.

Lire l’Engagement N°3 en intégralité