Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Parlons sexualité dans le scoutisme

L’association des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France sort quatre numéros spéciaux des revues pour ses adhérents,  Kotick, Bivouac, Hors Pistes et Titati, selon son âge, sur le thème «Amours et sexualités».

Ces hors-séries ont été rédigés par la Commission Mixité du mouvement, à la suite d’une demande de l’Assemblée Générale et des nombreuses questions des enfants et des encadrants sur ces sujets. Les jeunes y trouveront des informations adaptées à chaque âge sur l’amour, la sexualité, les moyens de contraception et de prévention, le consentement, les violences sexuelles… Ils ont été écrits par des personnes formées à l’éducation à la sexualité et relus par des professionnel·le·s de santé, des militant·e·s dans diverses associations et des cadres du mouvement.

Un outil éducatif

Ces revues sont un outil éducatif fort. Dans leur projet éducatif, les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de France s’engagent à « former des individus épanouis et libres de leurs choix », y compris dans le domaine de l’amour et de la sexualité. Elles sont donc un support pour que les responsables puissent ouvrir des espaces de discussion sans tabou avec les enfants et adolescents sur ces sujets. Ils reçoivent en même temps un numéro spécial de Ti.ta.ti pour les aider dans cette démarche.

« Cette liberté de choix revendiquée signifie que nous accueillons tous les individus, quelle que soit leur apparence, leur orientation sexuelle, leur vie amoureuse ou sexuelle. Les bornes de la liberté étant le respect de soi et de l’autre, nous insistons fortement sur les notions de respect et de consentement.
Nous avons choisi de mettre en avant l’amour et la sexualité comme formidable élan de vie ! Mais l’actualité nous rappelle, à travers les affaires de violences sexuelles, de harcèlement, d’inégalités entre les femmes et les hommes, de discriminations liées à l’orientation sexuelle… qu’il reste encore du chemin à parcourir pour que nous soyons réellement libres et égaux. C’est pourquoi nous souhaitons, par ces revues, lutter contre toutes les formes d’inégalités ou de discrimination. Nous pensons que nous, Eclaireuses et Eclaireurs Unionistes de France, avons toute notre place pour agir et construire un monde plus ouvert et égalitaire. », Pierre Msika, président des EEUdF.

L’écriture inclusive

L’équipe de rédaction des revues a choisi d’utiliser l’écriture inclusive, c’est une forme d’écriture qui fait attention à ce que les femmes soient représentées dans la langue française.

On peut décliner les noms au féminin et au masculin, quand c’est possible. Par exemple, écrire « les louveteaux et les louvettes» et pas seulement « les louveteaux ».

On peut aussi utiliser les mots
« humains » ou « être humain », au lieu de « hommes ». Ainsi, on parlera des droits humains plutôt que des droits de l’homme.

On peut utiliser le point médian pour inclure les formes féminine et masculine d’un même terme. Par exemple, on peut écrire « un·e responsable », ce qui se lit «un ou une responsable » ou « les amoureux·ses », ce qui se lit 
« les amoureux et amoureuses»

C’est un style d’écriture plus égalitaire !

Les quatre hors-séries (Kotick, Bivouac, Hors Pistes et Ti.ta.ti) sont consultables sur la bibliothèque numérique du mouvement. Les adultes sont invités à  accompagner les enfants dans leur questionnement en lisant ce hors-série et en en discutant avec eux si ils en ont envie.